Conte à rendre (un interrogatoire)

  • Saison 2017-2018

Conte à rendre (un interrogatoire)

OMNIBUS le corps du théâtre

Tu ne tueras pas ! Toute société policée, religieuse ou pas, en fait une règle élémentaire. Dans l’espace exigu et aseptique d’une salle d’interrogatoire, une jeune femme début vingtaine doit répondre d’un geste fatidique. Il y eut en effet mort d’homme. Son intention n’était pourtant pas mauvaise. Alors donc, qu’est-ce qui l’a amenée jusque-là ? À l’encontre d’une rectitude éthique qui désengage, l’héroïne cautionne et fait foi de son héritage : le legs de sa grand-mère; des valeurs, une philosophie qui donne son sens au gros bon sens. La mère, disparue elle aussi, s’incarne dans le père veuf. Autant dire que cette jeune femme s’est faite d’elle-même… à l’écoute de ces voix intérieures aux accents d’agriculture plus que de culture. Au-delà du miroir, l’évaluateur-interrogateur cherchera à la comprendre... L’histoire d’un improbable dialogue de sourds qui se mettent à table et finissent par s’écouter … et s’entendre.

12sept. > 23sept.

Crédits

  • Production
    OMNIBUS le corps du théâtre
  • Maîtrise d’oeuvre
    Réal Bossé, Sylvie Moreau, Jean Asselin
  • Interprétation 
    Jean Asselin, Andréanne Théberge, Charles Préfontaine et avec la voix de Sylvie Moreau
  • Conception
    Ludovic Bonnier (musique et environnement sonore), Mathieu Marcil (lumières), Jean Asselin, Réal Bossé et Sylvie Moreau, avec la collaboration de David Poisson (scénographie)

Journal de création

Le journal de création est un espace en mutation. Au fil des semaines, il sera nourri par les artistes qui y documenteront leur démarche. Vous aurez un accès privilégié à leurs inspirations, ce qui vous laissera assurément un petit goût de revenez-y!

La compagnie

OMNIBUS le corps du théâtre

Depuis sa fondation en 1970 par Jean Asselin et Denise Boulanger, la compagnie de création a développé un vaste répertoire théâtral fondé sur l'éloquence du geste. Étroitement associée à l'École de mime, Omnibus fait œuvre de pionnier du théâtre corporel et exerce une grande influence sur le travail de plusieurs artistes. Omnibus pousse ainsi toujours plus loin l'intégration du geste et de la parole, et ce autant par le biais du théâtre moderne qu'à travers les grands textes du répertoire classique.