Table rase

  • Saison 2016-2017

Table rase

Transthéâtre

 

Table rase est une œuvre baroque et festive qui place le public dans la position du voyeur. Sur scène, une immense table sur laquelle sont déposés le sort et l’enjeu de la soirée.  Six jeunes femmes, confrontées par le pacte d’amitié qu’elles doivent signer cette nuit-là, veulent se créer «autres» parce qu’elles aspirent à plus grand. Défiée par la soirée qui s’accélère, chacune d’entre elles devra trouver son point de départ, celui où tout recommence, car plus rien de ce qu’elles sont ne sera pareil au levé du jour. Tout est dit avec excès et amour, dans l’effort conscient de purger ce vertige qui les habite.

Portrait cru et affranchi d’une jeunesse fougueuse et décomplexée, Table rase fut présenté avec succès l’hiver dernier à Espace Libre, mettant en lumière le projet d'une toute nouvelle génération d'actrices aussi talentueuses qu'engagées. 

«N’ayons pas peur des mots, tout cela est d’une justesse absolue. [...] d’une efficacité redoutable.»
— Christian St-Pierre, Le Devoir

«Surprise théâtrale de taille […] on en redemande.»
— Philippe Couture, Voir

 
10janv. > 21janv.
Horaire et durée
Durée:
1h30 sans entracte

Crédits

  • Production
    Transthéâtre
  • Texte
    Catherine Chabot avec la collaboration de Brigitte Poupart et des interprètes Vicky Bertrand, Marie-Anick Blais, Rose Anne Déry, Sarah Laurendeau, Marie-Noëlle Voisin
  • Mise en scène 
    Brigitte Poupart
  • Interprétation
    Vicky Bertrand, Marie-Anick Blais, Catherine Chabot, Rose-Anne Déry, Sarah Laurendeau, Marie-Noëlle Voisin
  • Conception
    Sonia Montagne, Eve Marchand, Julie Miron, Molie Salman

Journal de création

Le journal de création est un espace en mutation. Au fil des semaines, il sera nourri par les artistes qui y documenteront leur démarche. Vous aurez un accès privilégié à leurs inspirations, ce qui vous laissera assurément un petit goût de revenez-y!

La compagnie

Transthéâtre

Créée en 1991, Transthéâtre a la volonté de créer un théâtre qui naît d’une réflexion politique, sociale ou philosophique. La compagnie se consacre donc à la création contemporaine qui explore les contradictions et la dérive de l’Occident. Cette dérive peut être collective ou individuelle, psychique ou philosophique. Cela se traduit dans des œuvres contemporaines qui placent le spectateur en relation avec des phénomènes collectifs et qui dans sa forme brise les conventions habituelles du rapport public/acteur./