Pôle Sud, documentaires scéniques

  • Saison 2015-2016

Pôle Sud, documentaires scéniques

Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier

Après Vrais mondes: documentaires scéniques, présenté à la Cinquième Salle de la Place des Arts en 2014, la réalisatrice Anaïs Barbeau-Lavalette (Le Ring, Inch’Allah, Les petits géants) et le comédien, chanteur, réalisateur et metteur en scène Émile Proulx-Cloutier (Les petits géants, Aimer les monstres, 30 vies) poussent plus loin leur démarche de documentaire théâtral en explorant cette fois le quartier où se situe Espace Libre : le très éclectique Centre-Sud de Montréal. Pendant plusieurs mois, ils iront à la rencontre des habitants du quartier et puiseront, à même les témoignages qu’ils récolteront, la matière première du spectacle qu’ils vous présenteront. Ils vous feront découvrir des gens fascinants au destin hors du commun auxquels on pourrait consacrer un film entier...

Entre les salons de coiffure et les salons de pédicure, les cours d’école, les ruelles, les ateliers d’artistes établis dans trois anciennes usines de textile, les tavernes, les restos exotiques et l’énorme édifice de la Sureté du Québec, c’est tout un monde qu’ils vous donneront à voir.

Le « théâtre documentaire » a la plupart du temps recours à des acteurs pour rejouer ce que les « vrais » protagonistes ont dit et vécu. Dans leur démarche humaniste, Anaïs et Émile vous proposent le contraire. Ils se passent de l’intermédiaire qu’est l’acteur et placent la vraie personne devant vous. Le spectateur se retrouve immergé dans l’intimité propre au documentaire, mais, contrairement au cinéma, les personnes-personnages peuvent très bien entendre les rires et ressentir les malaises du public. L’histoire intime de l’un rejaillit alors sur tous, dans la communion d’une salle de théâtre plutôt que dans la solitude de nos écrans.

Pôle Sud, documentaires scéniques est le premier « Spectacle de quartier » d’Espace Libre.

 

10mai > 21mai
Horaire et durée
Horaire:
Du mardi au samedi.
- Les mardis, mercredis, vendredis et samedis à 20h.
- Les jeudis à 19h.
* La représentation du jeudi 12 mai sera suivie d'une discussion avec les créateurs et le réalisateur Hugo Latulippe.
* La représentation du samedi 14 mai sera suivie d'une discussion avec les créateurs et le réalisateur Hugo Latulippe.
* La représentation du jeudi 19 mai sera suivie d'une discussion avec les créateurs.

Crédits

  • Production, texte et mise en scène
    Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier
  • Interprétation
    Des habitants du quartier Centre-Sud
  • Équipe
    Martyne Morin, Catherine Van Der Donck, Jocelyn Lauzon (prise de son), Michel Cordey, Mélanie Chicoine (montage des entrevues), Nicolas Basque, Ilyaa Ghafouri (conception sonore), Louis Chevalier-Dagenais (montage des archives), Annette Gonthier (recherchiste), Catherine Comeau (assistance à la mise en scène), Karine Galarneau (décors, costumes et accessoires), Lucie Bazzo (éclairages), Catherine Fournier-Poirier (assistance aux éclairages), Dominic Dubé (direction technique son et vidéo).

 

 


 

Journal de création

Le journal de création est un espace en mutation. Au fil des semaines, il sera nourri par les artistes qui y documenteront leur démarche. Vous aurez un accès privilégié à leurs inspirations, ce qui vous laissera assurément un petit goût de revenez-y!

Tous
Photo

La compagnie

Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier

Tandem résolument engagé, Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier savent entrer en relation avec les gens et les toucher en abordant des enjeux qui paraissent parfois difficiles. En mai 2014, ils présentent à la Cinquième Salle de la Place des Arts un spectacle intitulé Vrais mondes: documentaires scéniques. L’idée était fort simple : transposer sur scène la forme documentaire sans avoir recours à des comédiens ou à une caméra. À partir de cette forme hybride, qu’ils ont mise au point, fut conçus sept courts portraits d’individus (non-acteurs) au destin fascinant.

Ce spectacle a reçu un accueil favorable de la critique et du public. Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier ont senti qu’ils tenaient là une forme de représentation originale, qui risquait d’avoir de l’impact tant sur leur démarche artistique, que sur ceux qui composent la matière première de leur spectacle : le citoyen.

Photo

Pôle Sud, documentaires scéniques

Anaïs Barbeau-Lavalette
Crédit photo: David Ospina