Ludi Magni

  • Saison 2014-2015

Ludi Magni

Le Nouveau Théâtre Expérimental

En cette ère d’hypermédiatisation qui carbure à la célébrité et à l’exhibitionnisme, la pièce «Ludi Magni» s’inspire de l’un des plus anciens jeux sportifs de la Rome Antique pour nous faire réfléchir sur la soif de reconnaissance qui taraude l’homme depuis que le monde est monde. Un spectacle qui interroge l’état des lieux de la compétition humaine, son cirque et ses vitrines, et ce besoin de sentir sa vie échapper au morne oubli des éons.

Les Ludi magni ou Romani sont les jeux les plus prestigieux du calendrier sportif romain. Institués par Tarquin l’Ancien, en 500 avant notre ère, les Romains développent ces jeux en y introduisant même 16 jours de «jeux scéniques». Courses de chars, boxe, athlétisme, lutte figuraient au programme sportif. À quelques très rares occasions, les combats de gladiateurs furent aussi admis.

«Le vaniteux est heureux de n’importe quelle bonne opinion exprimée sur son compte, en dehors de toute considération d’utilité, et abstraction faite également du vrai et du faux, de même qu’il souffre de toute mauvaise opinion. Car il se soumet aux unes et aux autres». - Friedrich Nietzsche

Cliquez ICI pour visionner les clips de présentation des quatre fougueux candidats de Ludi Magni et prendre connaissance de leur étonnante fiche descriptive!
Le mardi 14 avril à 20 heures, soit une semaine avant la première officielle du spectacle, une compétition préliminaire a été diffusée en direct. L'événement a été animé par Salomé Corbo.

  • Relations de presse
    Rugicomm
    514.759.0494
21avr. > 9mai
Horaire et durée
Horaire:
Du mardi au samedi à 20h.
Le vendredi 24 avril et jeudi 30 avril à 19h, suivi d'une discussion avec l'équipe de création.
Le samedi 9 mai à 16h.
Durée:
Environ 1h30 sans entracte

Crédits

  • Production
    Nouveau Théâtre Expérimental
  • Texte
    Benoît Drouin-Germain
  • Mise en scène
    Daniel Brière et Benoit Drouin-Germain
  • Distribution
    Sonia Cordeau, Marie-Pier Labrecque, Christophe Payeur, Mathieu Quesnel
  • Conception artistique
    Jean Bard (scénographie et costumes), Francis Hamel (éclairages), Mathieu Leroux (conseil dramaturgique et collaboration à l'écriture)

 

 

Mots clés

  • Médias
  • Humour

Journal de création

Le journal de création est un espace en mutation. Au fil des semaines, il sera nourri par les artistes qui y documenteront leur démarche. Vous aurez un accès privilégié à leurs inspirations, ce qui vous laissera assurément un petit goût de revenez-y!

Tous
Genèse
Humeur
Contenu vidéo

La compagnie

Le Nouveau Théâtre Expérimental

Le mandat du Nouveau Théâtre Expérimental est non seulement de faire un théâtre de recherche et de création, mais de réaliser cette démarche d’une façon inusitée, en cherchant continuellement à remettre en cause les conventions et les habitudes ancrées pour retrouver une naïveté et une candeur. Cette cécité volontaire, cette indétermination désirée fait du NTE un espace de liberté unique à Montréal, et qui n’a pas son pareil.

Contenu vidéo

Benoit Drouin-Germain parle de l'espoir

TROUVER L'ESPOIR
Dans le cadre du lancement de la saison 2014-2015, nous avons posé une question aux créateurs en résidence et en accueil à Espace Libre cette année:

En quoi votre spectacle est-il porteur d'espoir?

Entendez leur réponse, tout au long de la saison...

Réalisation et montage: Vincent Lafrance
Assistance à la réalisation: Laïma A. Gérald
Avec Benoit Drouin-Germain

La distribution

La distribution de Ludi Magni

Genèse, Humeur

Au fil de la conversation

Benoit Drouin-Germain
J’ai une idée. Mettons que l’on organise un jeu. Une compétition. Genre, un grand jeu romain avec des combats de gladiateurs. Avec des lions (ou pas), des grosses épées pis des armures. La pièce s’appellerait Ludi Magni.

Alexis Martin
??

Daniel Brière
Les Ludi magni ou Romani sont les jeux les plus prestigieux du calendrier sportif romain. Institués par Tarquin l’Ancien, en 500 avant notre ère,  les Romains développent ces jeux en y introduisant même 16 jours de « jeux scéniques » (théâtre)… Courses de chars, boxe, athlétisme, lutte figuraient au programme sportif.  À quelques très rares occasions, les combats de gladiateurs furent aussi admis dans le programme des ludi, sous Caligula, en fait.

BDG
Merci Daniel.

Daniel
Merci Wikipédia.

BDG
En fait, les joueurs devront non seulement s’affronter pour gagner des combats, mais surtout, s’attirer l’amour du public, séduire l’assistance. Tous les coups seront permis ! Une sorte de grande compétition violente, vicieuse et stratégique, mais théâtrale. Ce sera malade ! Je veux dire, gagner la considération et l’estime des autres, n’est-ce pas l’un des enjeux principaux qui guide nos interactions sociales depuis toujours, non ?

Jean-Jacques Rousseau
En effet, comme je l’écrivais dans mon Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes : « Chacun commença à regarder les autres et à vouloir être regardé soi-même, et l'estime publique eut un prix. Celui qui chantait ou dansait le mieux ; le plus beau, le plus fort, le plus adroit ou le plus éloquent devint le plus considéré, et ce fut là le premier pas vers l'inégalité, et vers le vice en même temps : de ces premières préférences naquirent d'un côté la vanité et le mépris, de l'autre, la honte et l'envie ; et la fermentation causée par ces nouveaux levains produisit enfin des composés funestes au bonheur et à l'innocence. »

Alexis Martin
Bien dit Jean-Jacques. De tout temps, les hommes et les femmes ont voulu pour eux-mêmes la conviction que leur vie comptait réellement, somme toute, qu’elle ne passait pas inaperçue aux yeux des autres et du ciel. Cette brûlante soif de sentir que notre vie n’est pas une couche de sédiments parmi les autres n’est pas la ligne géodésique d’un plan dont on a oublié le but et la réalisation. Avec la fin des hégémonies religieuses, nos contemporains éprouvent un besoin renouvelé d’apprécier leur place dans le monde (dans les yeux des autres?), et les nouveaux médias de promotion et d’exposition de soi dans leur déflagration continue répondent, semble-t-il, à ce besoin.

Daniel Brière
Très juste.  Saviez-vous que l’on peut maintenant nous évaluer en fonction de notre klout score ? C’est-à-dire, notre indice d’exposition et d’influence sur les réseaux sociaux ?

Jim Morrisson
Misère… Permettez-moi de me citer : « votre vie est-elle à ce point réussie qu’elle mérite un film ? »

Benoit Drouin-Germain
Tout ça est très pertinent messieurs ! Pour en revenir à mon idée de spectacle, puisqu’on se retrouvera inévitablement avec des gagnants et des perdants, il pourrait y avoir une cagnotte en jeu, de l’argent ou de l’or, ou une autre récompense matérielle. Ce sera au public de choisir le ou les gagnants, ou un jury composé de pairs, comme pour l’octroi des subventions gouvernementales.  Chose certaine, l’issue du jeu reposera sur un jugement ou un vote.

Friedrich Nietzsche
Le vaniteux est heureux de n’importe quelle bonne opinion exprimée sur son compte, en dehors de toute considération d’utilité, et abstraction faite également du vrai et du faux, de même qu’il souffre de toute mauvaise opinion. Car il se soumet aux unes et aux autres.

Benoit Drouin-Germain
« Par-delà le bien et le mal » monsieur Nietzsche si j’ai bonne mémoire… Aussi, sachant que tous n’ont pas les mêmes habiletés, les joueurs pourront mettre à profit toutes leurs forces et leurs aptitudes - leur intelligence - quitte à se mettre en jeu eux-mêmes et à se servir de leurs histoires personnelles. Se positionner face aux autres. Critiquer. Juger. Condamner. De toute façon, c’est devenu une habitude dans la vie aujourd’hui, que ce soit au travail, sur Facebook, partout… On passe notre temps à essayer d’être meilleur que les autres et à se comparer.

Georg Wilhelm Friedrich Hegel
La conscience de soi ne parvient à sa satisfaction que dans une autre conscience de soi.

Alexis Martin
Ce qui nous ramène à la fameuse reconnaissance sociale…  Mais peut-être que la naissance elle-même fait de tout être humain un égal parmi les égaux, sans égard à sa visibilité ?

Daniel Brière
T’es sur une bonne piste là Alex, continue…

Alexis Martin
Une vérité éthique si simple qui accorderait à chaque être vivant une dignité échappant aux échelles de popularité, aux concours, à l’audimat… Une vérité difficile à gober, si énorme, si pesante que tout est bon pour la fuir, tant elle écrase nos envies de briller, un instant, si bref soit-il, à la manière des étoiles.

BDG
C’est beau ça.